Le rockabilly est un sous-genre musical du rock ‘n’ roll ayant émergé au début des années 1950. Le terme est un mot-valise entre rock et hillbilly. Un groupe de rockabilly typique comprend généralement un chanteur, une guitare électrique, une batterie (souvent réduite à une caisse claire, une grosse caisse et une cymbale), et une contrebasse jouée en slap et/ou parfois en pizzicato.

Les paroles font souvent référence aux thèmes récurrents de la culture populaire américaine des années 1950, tels que l’automobile ou les relations sentimentales. Les artistes et membres de cette subculture ont tendance à adopter un habillement et une attitude scénique caractéristiques : coiffure « banane », blousons de cuir noir, costumes inspirés par les « hipsters » avec chemise à col ouvert et sans cravate pour les garçons, robes chiffon ou chemisettes et « pedal pushers (en) » (corsaires) pour les filles. L’influence et la popularité de ce style diminue dans les années 1960, mais connaît un regain de popularité dans les années 1970 et 1980, les adeptes de ce style s’affirmant comme faisant partie d’une certaine subculture et le mélangeant à d’autres styles, en créant ainsi de nouveaux, comme le psychobilly.
(Source : Wikipédia)

 

11647183_10154142964974848_725953210_n

Un milkshake à la fraise et des patins à roulettes ?

Jupe : Hell Bunny
Shoes : Converse
Haut et boléro : Camaieu
Where ? : Casa chez-moi
Qualité de la photo : dégueulasse
MAIS !
C’est du vintage..
😉