A Bruxelles, on n’a peut-être pas encore de « fashion week » mais on sait s’offrir quelques beaux « fashion days » !
Pour ma femme (heureuse gagnante du concours Fashion day) et moi, c’était l’occasion d’une rocambolesque virée entre filles.
On s’est donc offert notre tout premier défilé.
Rien que ça.

IMG_7478

Ready for Fashion ! ©N’Elo

Ce vendredi, nous avons donc arpenté le très bel espace événementiel (5.000m2, rien que ça) du Egg Brussels. Conférences, talk fashion, expositions à la fois mode et photo, ateliers coiffure et make up, bar concept, casting devant un cabrio qui en jette… Tout ce que la mode peut faire de glamour ou d’excentricité  même si… J’ai presque envie de dire que c’est le « public » qui fait avant tout le spectacle.
J’avais peur d’être trop ou pas assez lookée.
Tout le monde n’a pas eu les mêmes craintes que moi.

IMG_7480

Des modèles vaporeux ! ©N’Elo

IMG_7495

Le bar 8€ Ce qui suppose que si tu aimes la mode, tu as de la maille… ©N’Elo

IMG_7497

Le « bar à rouge à lèvres » et ses fashionistas impatientes ©N’Elo

IMG_7501

Même si je reste LA fournisseuse en rose à lèvres de la soirée ©N’Elo

IMG_7521

Et au milieu, coule une rivière (la mer?) ©N’Elo

IMG_7528

Le public, du très simple au très looké ©N’Elo

IMG_7550

CHAMPAGNE ! avant le défilé… (Et puis, ça avait l’air d’être la mode, de se balader avec son verre) ©N’Elo

 

Le défilé du jour :
Dix stylistes fraîchement diplômés, la crème de la crème, « le meilleur des écoles belges », sélectionnés par le MAD, le Centre de la mode et du design, présentaient leur collection.

IMG_7751

Le programme ! ©N’Elo

IMG_7554

Les goodies de circonstance ! ©N’Elo

IMG_7564

N’Elo by N’Elo ©N’Elo

Alors, je ne suis pas vraiment une pro’ de la mode…
Pas une fashionista à proprement parler donc je vous commente ce défilé avec mes yeux de novices.

 

Lancé en grande pompe par l’artiste Juriji Der Klee (que je vous laisse découvrir ici), le défilé commence avec Anouk Fallon (La Cambre Mode(s))

IMG_7597

Déshabillé-déstructuré ©N’Elo

Alors, je vous le dit tout cru mais quand je vois les premiers mannequins défiler, j’ai peur.
Peur de pas « rentrer » dans l’ambiance, dans le concept de ce défilé.
Si je creuse un peu pourtant, il y a un mélange de vaporeux (à l’avant) et de coupes très strictes (dans le dos) qui offre un contraste intéressant…
Malgré tout, je ne suis pas fan des imprimés « taches d’encre » et du côté « pas fini » des habits.
Excentrique, oui, mais sans prouesse technique ou réflexion sous-jacente, j’ai du mal à voir la finalité de cette collection.
Bref, cela m’échappe.

 

Marie Roy (St-Luc-Tournai)

IMG_7607

Geisha des temps modernes ! ©N’Elo

Pour le coup, ici, l’influence asiatique est palpable !
Chaussures compensées de geisha, superpositions de couches façon kimono,…
J’aurais pu dire que je n’aimais pas mais, finalement, cet esprit me plaît bien.
Faire de l’original avec une tradition millénaire, je trouve ça plutôt osé !

IMG_7619

De somptueux drapés ! ©N’Elo

 

Ilke Cop (Sint-Niklaas)

Alors, celle-là, elle peut se vanter de s’être accaparé les mannequins les plus moches.
Lipstick jaune, cheveux colorés à la peinture Levis, regards vides,…
Ca empêcherait presque de profiter des jolies trouvailles de la créatrices ! Une belle réflexion sur les formes du vêtement et un effort particulièrement inventif sur les manches.

IMG_7628

Ce manteau rouge ! ©N’Elo

 

Marine Leclercq (Atelier Lannaux)

IMG_7667

Tchic tchac ©N’Elo

Ma préférée, vraiment !
Je suis sûre que ce sont des vêtements que ne rechigneraient pas de porter les fées…
De la légèreté, des voiles transparents, des plumes, des perles, etc.
Tout ce qu’il fallait pour me séduire.

IMG_7672

Une légèreté et une finesse dans les détails ! ©N’Elo

 

Seda D’janti (Château Massart)

Peut-être le plus original pour le coup?
Présentée par des mannequins chaussés de pointes (celles des ballerines), elles semblaient évoluer en escalier sur le catwalk.

IMG_7682

Petit pas de danse ©N’Elo

Les coupes sont rondes et velues, ce qui tranchent avec tout ce que l’on a vu jusqu’à présent.
Un côté très « russe » probablement donné par les espèces de chapka que portent les mannequins.

IMG_7692

Comme une fleur ! ©N’Elo

 

Dolorès Gossye (St-Luc-Bruxelles)

Après les deux excellentes dernières prestations, mon soufflé retombe un peu.
Je ne suis pas bluffée par la suivante qui semble s’être inspirée de chutes de tissus et de doublure.

IMG_7712

Je suis un ange… Ou pas… ©N’Elo

 

Louise Deharre (Helmo)

Je me souviens que ses mannequins avaient un air sévère et des chignons serrés.
Pas que les vêtements aient eu un grand intérêt, malheureusement.
Oups

 

Nele Berckmans (KASK)

Un coup de cœur pour ces manches de manteau doublée de la même matière que le petit pull du dessous.
Un joli rendu et des couleurs qui pop !

IMG_7729

Aplats de couleurs et coupe originale ©N’Elo

 

 

Sophie de Moor (Francisco Ferrer)
Elle a osé les pantalons et le simili-cuir.
Des petits gants façon motard et des imprimés plutôt cool.
Une bonne surprise de fin de défilé.

IMG_7743

Simili cuir? Vinyle ? Peau de babybel ? ©N’Elo

La collection présente aussi un effet un peu troublant car la coupe est complètement déstructurée comme si elle avait été tordue au fil de fer.

C’est bien pensé !

 

Emmanuel Beguinot (Académie d’Anvers)

Le seul homme de la soirée à proposé une robe en tricot blanc pour homme tellement échancré que j’étais mal à l’aise pour lui…
Je ne retire du lot que la composition féminine qui ressemblait à une camisole de force mais qui avait un certain style.

(La vitesse des mannequins m’empêche de vous proposer une photo décente)

IMG_7762

Oh yeah ! ©N’Elo

 Conclusion

On a passé un délicieux moment sans être des habituées fanatiques du milieu.
On reste sur l’idée que tout le monde devrait le faire au moins une fois dans sa vie.
Le temps de reprendre le train de minuit et la parenthèse modesque s’achevait…

IMG_7764

Une bonne soirée, en somme… ©N’Elo