La soupe à la tortue

1 tasse d’huile
1 tasse de farine (avec la même tasse)
1 oignon bien dodu
1 petite tranche de jambon
Quelques tomates fraîches (et je dis « quelques » pour être précise)
1kg de viande de tortue
4L d’eau claire et potable
1 cuillerée de sauce worce… worche… worcestershire
4 citrons
3 verres de cognac, 2 pour la recette et 1 pour patienter
Ail, thym, laurier et clous de girofle
Sel et poivre de Cayenne

 

Faites chauffer une tasse d’huile dans une marmite.
Ajoutez une tasse de farine en tournant et tournez jusqu’à ce que le roux (celui de ta casserole, pas ton voisin) soit bien coloré.
Ajoutez un oignon et laissez cuire à feu douuuuuuux pendant 5 min.
Ajoutez une petite tranche de jambon préalablement hachée avec un gros couteau qui coupe bien et quelques tomates fraîches .
Laissez mijoter pendant 10 min tranquillement après avoir amoureusement mélangé votre préparation. AMOUREUSEMENT.
Ajoutez 1 kg de viande de tortue coupée en morceaux (j’espère que tu as aiguisé ton gros couteau).
Laissez mijoter encore 5 min en tournant AMOUREUSEMENT.
Ajoutez graduellement 4 litres d’eau, ce qui fait un paquet de tasses…
Assaisonnez avec de l’ail, du thym, du laurier, des clous de girofle et une cuillerée de worcestershire (c’est une recette anglaise ou pas nondidjou?) puis ajoutez le sel et le poivre de Cayenne.
Amenez à ébullition puis laissez mijoter pendant une bonne heure.
10 min avant de servir, pas 9 min, pas 11 min, ajoutez le jus de 4 citrons.
Versez  2 verres de cognac après avoir sorti la casserole du feu et servez !

 

La soupe à la simili-tortue
Faites exactement pareil avec 1kg de tête de veau pour remplacer le kilo de tortue.
(Bande de pauvres !)

 

crayonné

La simili-tortue est une pure invention née de l’esprit de Lewis Carroll pour distraire la petite Alice Liddell dont il était le professeur. Il se moque ici des coutumes culinaires de la bourgeoisie victorienne.

En effet, au XIXe siècle, la soupe à la tortue était non seulement très à la mode mais c’était surtout un symbole de richesse. Bien que les anglais soient considérés comme culinairement peu aventureux, l’installation de nouvelles colonies en orient les conduisit à se mettre en quête de nouvelles sensations gustatives (surtout parmi les classes les plus aisées).

Cependant, l’importation de ces tortues coûtaient une fortune… C’est ainsi que fut inventée la soupe à la simili-tortue ! Celle-ci étant généralement cuisinée à base de veau. C’est d’ailleurs pourquoi John Tenniel, qui réalisa les plus célèbres illustrations d’Alice au pays des merveilles, représente la simili-tortue avec une tête de veau !

Belle Soupe, qui donc réclamerait poisson,
Viande, ou œufs, ou volaille, ou même venaison ?
Qui ne renoncerait pas à tout ça pour deux sous
D’une si admirable et délectable Sou-
pe ? , Sou…ou…oupe du soir !