Bodypositive

Un nom ? Un Hashtag ? Une philosophie?

Qu’est ce que le Bodypositive ?

Si je devais le décrire avec mes mots, je dirais que le Bodypositive est un mouvement, une philosophie qui prône l’acceptation de son corps (et plus largement de soi) à travers un regard bienveillant plutôt que critique. Il s’agit véritablement d’être soi-même, en adéquation avec son image, même si elle ne correspond pas toujours à l’image de la « personne idéale » véhiculée par la société.

Comment est née cette « philosophie » ?

Il y a quelques années, largement véhiculé par les réseaux sociaux, le #Healthy a eu un grand succès parmi la communauté Instagram. Si les intentions de ses initiateurs étaient louables au début (prônant une alimentation saine et la pratique régulière d’une activité sportive), il a connu quelques dérives. Orthorexie (trouble alimentaire qui consiste en une obsession d’ingérer des éléments sains, sans graisse, sans sucre, etc.), images retouchées, posts factices,… Ces écarts ont quelque peu entaché la communauté qui souffre à présent d’une image un peu extrême et jusqu’au-boutiste. Une quête sans fin vers un idéal de minceur.

En réaction à cela, on a vu apparaître le #FatPositive qui prône, cette fois-ci, l’acceptation des formes et des rondeurs. Une intention louable, encore une fois, dans sa volonté de briser les codes et s’affranchir de la pression sociale mais qui a dégénéré en pugilat contre la minceur et la nourriture saine.

Dans les deux cas, en voulant proposer une philosophie basée sur le bien-être et l’acceptation de soi, on a fini par créer une hiérarchie dans les corps : les maigres contre les grosses !

Le #Bodypositive se pose au centre de la balance. Il conjugue, à la fois, un mode de vie sain ET l’acceptation de TOUS les corps, TOUTES les morphologies et, au final, TOUTES les personnalités !

L’origine du mouvement

Sur Wikipédia, on le fait remonter à 1996, mais c’est véritablement Instagram qui lui a donné son élan, l’a plus largement diffusé et a permis à chacun de se l’approprier ! Ce sont Connie Sobczak et Elizabeth Scott qui, les premières, vont essayer de définir le mouvement et de créer une communauté. Connie s’y attèle après avoir souffert de troubles alimentaires quand elle était ado, et à la mort de sa sœur, rattrapée par ce même démon. Elizabeth, quant à elle, connaît bien le milieu puisqu’elle est psychothérapeute spécialisée dans les troubles alimentaires depuis 25 ans quand elle initie le mouvement.

Elles définissent le Bodypositive comme « une communauté vivante et thérapeutique qui libère des messages sociaux étouffants maintenant les gens dans une lutte perpétuelle contre leur corps ».

Le site : https://www.thebodypositive.org/about
Sur Instagram : https://www.instagram.com/thebodypositive/

Son petit plus ? La BIENVEILLANCE !

Rejetant les étiquettes, la recherche d’une taille spécifique ou d’un modèle de corps, sans tomber dans l’orthorexie ou l’injonction cachée, le Body Positive met en avant que ce n’est pas tel ou tel corps qui nous rend heureux. Ce qui fait le bonheur, c’est notre relation avec ce corps d’où la mise en avant du corps comme il est, ou plutôt des corps comme ils sont.

  • Le Body Positive célèbre TOUS les corps, TOUS les genres, TOUTES les ethnies et TOUTS les morphologies, sans discrimination, ni hiérarchie.
  • Il se décline en de nombreux hashtags positifs et inclusifs pour toucher toutes sortes de personnalités.
  • Fidèle à son inspiration première, il est un soutien pour les personnes souffrant ou ayant souffert de troubles alimentaires.
  • Le mouvement encourage à retrouver la santé, et accepter son corps MÊME SI cela semble contraire à la vision véhiculée par la société.
    Par exemple : le #GainingWeightIsCool : « (re)prendre du poids, c’est bien »,  #EmbraceTheSquish ou #AllBodiesAreGoodBodies.
  • Son mantra : Tous les corps sont bons !

A lire sur MadMoizelle : http://www.madmoizelle.com/body-positive-mouvement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>